•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saviez-vous que 71% des DRH avouent avoir déjà fait une erreur lors d’un recrutement ? C’est énorme, en effet. Dans cet article, nous allons vous montrer que les recrutements ne sont pas à prendre à la légère puisqu’ils représentent un enjeu majeur pour votre entreprise. Voyons ensemble quels sont les impacts d’un recrutement qualifié comme “raté”, les coûts qu’il engendre, mais surtout, comment l’éviter.

Comment peut-on savoir si un recrutement est “raté” ?

On peut considérer qu’un recrutement est raté lorsque l’employé quitte l’entreprise dans les 12 mois suivants son embauche. Cela peut venir de lui/elle ou de vous et les causes sont diverses : mauvaise entente avec l’équipe ou la hiérarchie, profil du candidat non conforme au CV, mauvaise évaluation du comportement ou des compétences techniques ou encore les missions réalisées ne sont pas celles attendues.
A vous de voir d’où provient l’erreur pour ne plus la répéter et rectifier le tir.

A combien estime-t-on les pertes ?

Sachez que les pertes peuvent aller de 45 000€ à 100 000€ ! Imaginez la somme colossale que cela représente. Et il faut savoir qu’1 CDI sur 3 est rompu dans la première année.

Il y a plusieurs variables, les coûts diffèrent d’un poste à un autre, d’un salaire à un autre et même du temps que le salarié aura passé dans l’entreprise. C’est assez difficile de définir un montant fixe et exact, mais les pertes s’estiment au minimum à 45 000€ en moyenne. Nous pouvons faire ressortir 2 types de coûts : les coûts directs et indirects. Tout d’abord, nous verrons les coûts directs, et dans la partie suivante, les coûts indirects, qui eux ne sont pas forcément financiers. 

Les coûts directs peuvent être quantifiables. On y retrouve la rémunération du salarié (salaires, primes etc). Faisons un exemple simple ensemble : imaginez avoir embauché un Chef de projet qui a une rémunération de 3000€ bruts mensuels. En réalité, avec toutes les charges, cet employé vous coûte 45% de plus, soit 4360€. Si ce Chef de Projet décide de quitter l’entreprise après 5 mois dans l’entreprise, vous aurez alors perdu 21 800€.

Et on ne parle que du salaire perdu, ici, voyons de plus près les autres coûts directs. Nous pouvons rajouter les coûts liés à la diffusion de l’offre et le travail de recherche des RH. Il vous faut connaître cette valeur pour mesurer une partie des pertes. Et enfin, les coûts liés à l’embauche, c’est-à-dire le remplacement du salarié sortant. En gros, si vous effectuez un mauvais recrutement, et que par conséquent, vous devez recruter quelqu’un d’autre pour remplacer la personne sortante, vous pouvez doubler les coûts puisque vous aurez effectué deux recrutements au lieu d’un seul.

Les conséquences d’un recrutement raté

Un recrutement raté peut avoir plusieurs conséquences désastreuses pour l’entreprise. Comme vu précédemment, cela peut engendrer des coûts exorbitants, et donc des pertes majeures pour l’entreprise.

Néanmoins, il existe d’autres conséquences qui ne sont pas financières : le temps. En effet, on peut estimer une grosse perte de temps à former le salarié, l’intégrer…et le temps, c’est de l’argent au final !

D’autres conséquences sont à prendre en compte : les coûts indirects. Et il y en pas mal  comme la baisse de motivation de l’équipe et/ou du service RH qui engendre une baisse de la productivité bien souvent, une désorganisation pour l’équipe et on peut aussi avoir, dans certains cas, une mauvaise image de l’entreprise (ne sait pas gérer ses recrutements, beaucoup de turn-over est synonyme de problèmes internes…). On peut aussi parler de l’impact indirect sur le CA que crée le départ du salarié, la surcharge de travail pour les autres salariés et d’autres conséquences non financières liées au mauvais recrutement.

Éviter un mauvais recrutement

Il est donc primordial de limiter les risques d’un mauvais recrutement. Rassurez-vous, il y a quand même pas mal de recrutements réussis et on vous en donne le secret !

Tout d’abord, soyez sûr de rédiger correctement votre fiche de poste, qu’elle soit conforme à la réalité, en utilisant un jargon technique approprié pour être certain que les candidats comprennent bien les missions qu’ils devront accomplir.

En entretien, n’hésitez pas à passer du temps avec chaque candidat, poser des questions stratégiques, voire proposer quelques exercices s’il s’agit de postes où des techniques spécifiques sont nécessaires ou bien des tests de personnalité ou soft skills (comme peut le proposer AssessFirst). Généralement, les entretiens accompagnés de tests de personnalité et de mises en situation sont plus fructueuses et permettent d’appréhender au mieux les profils des candidats dans leur entièreté. D’ailleurs, vous pouvez faire plusieurs entretiens afin d’être certain que la personne que vous avez en face de vous colle avec le CV envoyé. Vous pouvez également demander l’avis de l’équipe concernée pour avoir d’autres points de vue.

Un autre conseil serait de rester en veille active. Ayez toujours une CVthèque à jour avec des profils qui pourraient correspondre. N’attendez pas d’être en besoin pour chercher des candidats. soyez proactif dans vos recrutements.

Ne passez pas à côté de l’intégration du nouveau salarié. C’est dans les premiers mois qu’il verra, de son côté, si l’atmosphère de l’entreprise lui correspond, ne le laissez pas de côté, intégrez votre nouvelle recrue dans les activités de l’entreprise. Il aura besoin d’être accompagné et soutenu dans ses nouvelles fonctions.

Et chez My Recruitment Agency, on a tendance à penser que nous attirons des profils qui nous ressemblent. Il est donc primordial que vous communiquiez sur votre marque employeur sur votre site internet, mais surtout sur les réseaux sociaux. Marque employeur et expérience candidat vont de paire ! Et pour en savoir plus sur les dimensions de la marque employeur, n’hésitez pas à lire un de nos articles sur le sujet.

Avec My Recruitment Agency, vos recrutements seront réussis !

Bon, là c’est l’instant promo ! Non pour être plus sérieux sur le sujet, My Recruitment Agency est une agence de recrutement qui est donc spécialisée dans ce genre de sujets. Notre but est d’accompagner les entreprises pour leur apporter tout d’abord une charge de travail en moins, mais surtout une garantie de réussite sur leurs recrutements. Pour répondre au maximum à vos besoins, nous avons des consultants spécialisés dans des domaines d’activité.

De plus, de par notre envie d’innover, nous sommes très attentifs aux attentes et besoins des clients, mais aussi des candidats qui ont une manière bien différente de rechercher un emploi d’il y a quelques années (fini les jobboards, les réseaux sociaux sont plus attractifs pour les jeunes actifs). Nous mettons donc au cœur de nos recrutements l’expérience candidat.

Alors n’hésitez pas à nous faire confiance pour vos recrutements !

Pour conclure, voici une infographie qui résume les coûts d’un mauvais recrutement, réalisée par Collock.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •