• 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages

Le manager de boutique est en contact quasi-permanent avec le directeur de la boutique. Il s’agit de son bras droit, de celui qui va occuper le terrain pour faire remonter les informations. De ce fait, il est le garant de la bonne tenue du point de vente. Outre les compétences techniques pour le manager, ces soft skills, lui sont d’une grande aide au quotidien. Zoom sur un métier qui ne manque ni d’atout ni d’intérêt.

 

Description des missions du manager de boutique

 

Qu’on se le dise tout de suite, il semble bien difficile de faire plus éclectique comme tâches que celles qui incomberont au manager ou responsable de boutique. De la gestion des stocks, achats de matières premières, de marchandises à la prise de commande et l’entretien du point de vente, il est le chef opérationnel du magasin et de ce fait ses responsabilités sont aussi importantes que variées.

Comme énuméré précédemment, on retrouve dans ses missions hebdomadaires voire quotidiennes les achats de marchandises. Sa polyvalence est telle qu’il peut rapidement se retrouver dans la situation de procéder à un inventaire. Le tout en commandant les marchandises correspondant aux stocks les plus bas de la réserve.

Mais les tâches du manager de boutique ne se cantonnent pas qu’à l’opérationnel. En effet, celui-ci peut aussi avoir la charge du temps de travail des autres salariés, dans ce cas ses compétences en terme de management seront testées. La comptabilité pourra aussi faire partie du panel très large de ses différentes missions. En effet, qui de mieux placé que lui pour tenir les comptes d’un point de vente dans lequel il évolue quotidiennement comme décideur final.

Enfin, la prise en charge de nouveaux salariés (conseiller(e)s de vente bien souvent) pourra lui incomber. Ainsi que l’accompagnement et l’intégration aux équipes déjà existantes de ceux-ci et celles-ci.

 

Compétences et Soft Skills

 

 

Formation et Profil

 

Différents parcours et formations peuvent permettre d’accéder au poste de manager/responsable de boutique. Aussi les types de profils semblent assez diversifiés au sein de la profession. Néanmoins, on distingue bon nombre de similitudes dans bien des parcours comme le BTS MUC (management des unités commerciales) ou encore le DUT techniques de commercialisation. Sans oublier les licences professionnelles commerce pour ne parler que de la formation.

Concernant l’expérience, le concept de « gravir les échelons » est particulièrement à la mode. Celui-ci fait l’objet d’un consensus relativement stable dans le domaine de la vente. Deux ans d’expérience au minimum en tant que conseiller de vente suivies d’une expérience significative en tant qu’adjoint au responsable de boutique et vous voilà paré à prétendre sérieusement à un poste de manager de boutique. Rajoutez à cela les diplômes explicités précédemment et vous aurez le profil parfait : bien formé et, surtout, expérimenté !

 

Salaire et Evolution Professionnelle

 

La rémunération, elle, peut aller de 30 000 à 45 000 € annuel suivant les primes, l’expérience et le nombre de personnes à manager. La localisation, la taille, le secteur de la boutique peut aussi peser dans la balance. Un responsable d’une boutique positionnée sur des produits haut de gamme peut être aussi amené à voir son salaire augmenter du fait de l’exigence liée au prestige.

Concernant les évolutions professionnelles après un poste de manager de boutique, il n’en existe généralement qu’une qui s’impose d’elle-même. La direction de la boutique ! Toujours dans l’optique de gravir les échelons. Il s’agit du plus haut poste. L’expérience opérationnelle accumulée comme manager de boutique permet de pouvoir compter sur des bases solides pour passer à des tâches plus stratégiques.

 

Les spécificités du luxe

 

Être manager dans une boutique de luxe révèle de nombreuses spécificités propres à ce secteur. Dans un premier temps, l’objectif principal n’est plus la vente. C’est l’entretien de l’image et de la notoriété du point de vente voire de la marque. En effet, une bonne image garantira à coup sûr une clientèle fidèle venant de milieux aisés et souvent étrangère. Ainsi, le responsable, comme l’ensemble du corps opérationnel, devient le garant de l’image de la société. La présentation, le service délivré mais aussi le vocabulaire employé seront tout à fait différents. Plus haut de gamme voire intimiste. Créer une relation d’intimité sera primordial pour assurer les ventes. Et, plus stratégiquement le maintien de l’image de l’entreprise voire son amélioration.

Côté formation, plusieurs bachelors sont de véritables tremplins vers le métier de manager/responsable d’un point de vente de luxe, mais, là encore, la puissance de l’expérience est forte. Aussi, le principe de gravir les échelons est important. Le candidat devra aussi maitriser plusieurs langues afin de pouvoir s’adapter à une clientèle souvent internationale. .

Enfin, la rémunération, elle, est plus importante que sur un tel point de vente. Le salaire devrait être compris entre 3 100 et 4 100 euros mensuels.


  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages