• 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages

La marque employeur, on en parle maintenant presque tous les jours dans les médias dédiés aux ressources humaines et au recrutement. Mais concrètement, outre le fait qu’elle soit un moyen de recruter de nouveaux talents, souvent pénuriques pour l’entreprise, la marque employeur révèle bien d’autres avantages et dimensions. Tour d’horizon complet des forces et de la puissance de la marque employeur à l’heure où recruter des talents, fidéliser ses employés ou créer du lien est devenu une véritable guerre des tranchées. 

 

La marque employeur : Un aimant à talents pénuriques

 

Ils sont nombreux. Nombreux à être, désormais, les cibles des entreprises, qui elles sont, aujourd’hui, une infinité. Les fameux talents pénuriques. Ces profils aux qualités certaines, aux compétences rares et à l’expérience sûre qui assureront à l’entreprise qui réussira à les attirer, prospérité, expertise et innovation. Ceux-ci sont, de fait, moins nombreux que les entreprises souhaitant les recruter. 

En termes économiques, on appelle cela l’offre et la demande. Et c’est bien connu plus un « bien » est rare, plus sa « valeur » augmente. Mais, aujourd’hui, le terme de valeur n’est pas systématiquement à assimiler avec le salaire. En effet, le salaire n’est considéré que par 25% des jeunes cadres comme le principal facteur lors d’un choix d’entreprise. 

Autrement dit, pour attirer des talents pénuriques, il va falloir miser sur autre chose qu’une jolie fiche de paye. Tiens, voici la marque employeur nouvelle génération qui fait son apparition …

La marque employeur, c’est l’ensemble des éléments concrets que peut mettre en avant l’entreprise. Mettre en avant afin d’attirer et, non d’aller chercher, des candidats aux compétences difficilement trouvables et enviables par ses concurrents.

 

La marque employeur : Fidéliser les talents pénuriques, pérenniser son entreprise

 

Tout d’abord, le premier objectif de la marque employeur restera, quoi qu’on en dise, d’attirer les profils rares et les plus prisés par les entreprises (cerise sur le gâteau) concurrentes. Mais là où la puissance de la marque employeur peut prendre tout son sens, c’est aussi là où se constitue sa principale menace.

Nous prendrons ici un exemple totalement imaginé. Une entreprise vient de recruter une véritable pépite. Un CV brillant, de longues et brillantes études, des stages formateurs. Ainsi que plusieurs expériences d’exceptions et des compétences, qui, misent bout à bout sont quasiment introuvables. C’est le storytelling de l’entreprise qui a réussi à attirer le candidat. On peut appeler cela la première couche de la marque employeur. 

Oui mais voilà, ce storytelling particulièrement béton sur le papier se révèle être un peu (c’est un euphémisme) exagéré. Pas de pauses café illimités, pas une très bonne ambiance entre les salariés. Et surtout le nouveau prodige sera encadré par un superviseur durant ses deux premiers mois. Pourtant lors de l’entretien, le RH l’ayant reçu, lui avait promis un certain nombre de responsabilités. Au final, la démission est inévitable.

À ce moment-là, l’entreprise n’a pas simplement perdu un profil pénurique. Elle vient de perdre ce qu’elle pouvait avoir de plus précieux, une bonne image de marque employeur. Il ne reste plus qu’à tout recommencer avec l’appréhension que la rumeur ce soit répandue : le storytelling de notre entreprise-exemple est surfait voire totalement mensonger. 

Conclusion de cette petite histoire : la marque employeur n’est pas juste là pour attirer des talents pénuriques. Elle est aussi et surtout là pour les fidéliser ensuite. Et pour cela, il faut une cohérence totale entre la marque employeur et la vision, en interne, de l’entreprise. Le tout de manière totalement objective, sans jamais surfaire.

 

La marque employeur : Commercialement très puissante !

 

C’est le point trop souvent négligé dans les articles sur la marque employeur. Son impact commercial ! Un talent pénurique est une source de revenu indirecte à votre entreprise. En effet, celui-ci apportera une vraie valeur ajoutée par rapport aux concurrents. Mais ici nous allons parler du parallèle qui existe entre marque employeur et image de marque pour le grand public.

Que ce soit en B2B ou B2C, nous connaissons tous une entreprise pour qui nous avons de la sympathie. Non pas pour la qualité de ses produits ou de ses services (encore que) mais bel et bien sur sa marque employeur. On pourrait citer Google, Innocent ou encore Michel et Augustin. 

Une marque employeur développée au rang de maître est un formidable outil de communication et donc directement de revenus ! Quoi de plus facile que de communiquer sur ce qu’il se passe en interne ? Tout ce dont vous avez besoin pour communiquer se trouve dans vos locaux. Ceux-ci seront d’ailleurs ravis d’étaler leurs joies de travailler au grand public.

Créer de la sympathie, du lien entre les salariés et plus indirectement avec le consommateur, avec votre cible finale, cela fait aussi parti de la force de la marque employeur. Dans un monde où la condition humaine au travail est de plus en plus recherchée et mise en valeur.

Nul doute, en tout cas, que dans les années à venir, les qualités du produit ne seront plus les facteurs déterminants à l’achat mais qu’elles seront dépassées par l’expérience employé, même auprès du client final.

 


  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages