• 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

L’ingénieur électronique est à la base de tous les éléments qui composent notre quotidien : téléphone portable, lecteur DVD, écrans etc. Chaque année, il est au coeur des innovations qui font ce que notre quotidien est aujourd’hui. Un quotidien connecté où l’information circule plus vite et où l’électronique est présente partout. Zoom sur un métier qui ne cesse et ne cessera de révolutionner le quotidien de milliards de personnes dans les années à venir.

Description des missions de l’Ingénieur Électronique

 

Comme dans l’informatique, l’Ingénieur Électronique est au centre du projet de développement. En effet, celui-ci intervient de la conception jusqu’à la mise en application du produit. Un des objectifs permanents de cet ingénieur est la conception d’objets de plus en plus petits. Ainsi, dès qu’un objet du quotidien se voit réduire en taille pour des performances améliorées, il s’agit souvent du travail de l’ingénieur Électronique. Parmi les missions de celui-ci on retrouve une liste variée.

Tout d’abord la recherche et la mise au point d’innovations technologiques capables de répondre aux attentes, besoins, délais et au budget fixés par l’entreprise. C’est de cette étape que vont naître l’ensemble des autres missions de l’ingénieur électronique. Il lui sera, ensuite, demander de prototyper la solution venant d’être trouvée. Pour cela, il dispose d’outils informatiques appelés des logiciels CAO (conception assistée par ordinateur). 

Au sein d’une entreprise, l’ingénieur est aussi en charge de l’évolution des moyens de production. Dans un but de produire de manière plus efficace et à moindre coût, celui-ci fera tout pour trouver des innovations de rupture technologique. Objectif : créer les machines électroniques les plus rentables possibles et offrir un avantage compétitif à son entreprise non-négligeable.

Il est aussi en charge du management de ses équipes de production et de la mise en application de la solution pensée en amont. Celui-ci est aussi le garant de la bonne application des moyens de production. De ce fait, il peut-être considéré comme responsable en cas de mauvaise défaillance de celle-ci. Il tient donc une place centrale et vitale dans la stratégie productive d’une entreprise et ses responsabilités sont très importantes.

 

 

Études et Formation

 

Les études qui mènent au poste convoité d’ingénieur électronique sont longues et très sélectives. Il faudra en passer par une école d’ingénieur jusqu’au BAC+5. Pour intégrer ses écoles, le moyen le plus sûr reste le BAC S au Lycée. Le BAC STI peut aussi se révéler payant pour intégrer une école d’ingénieurs. Certains cursus universitaires ainsi que des masters peuvent amener un étudiant à devenir ingénieur. 

Le chemin est difficile mais le jeu en vaut la chandelle pour les prétendants à ce poste. En effet, les ingénieurs électronique bénéficient d’un contexte favorable grâce à l’hyperconnection du monde et sa dépendance croissante à l’électronique. Plus que jamais un secteur porteur la spécialisation électronique est un bon pari pris par un étudiant.

Rémunération et Évolution Professionnelle

 

Du côté de la rémunération, l’ingénieur électronique touche une fourchette de 2500€ à 2800€ brut au niveau débutant. Avec plusieurs années d’expérience, il pourra voir son salaire augmenter.

Pour ce qui est de l’évolution professionnelle, l’ingénieur électronique démarre logiquement à ce poste dès la réception du diplôme mais devra compter sur sa mobilité pour évoluer vers d’autres métiers. Celui-ci recevra de nombreuses opportunités de poste durant sa carrière mais celles-ci pourront se situer assez loin de son premier lieu de travail.

Démarrant très souvent dans un service d’étude, l’ingénieur électronique pourra ensuite évoluer comme chef de projet et responsable d’unité de production, avant de peut-être devenir Ingénieur d’Affaires. 

Une autre voie s’offre à l’ingénieur électronique qui ne souhaite pas évoluer vers un poste de management, mais qui préfère rester dans la technique : le poste de responsable technique.

 


  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage